Huitième jour...

Tu sais quoi j'vais te raconter le trajet que j'ai fait ce matin...

Juste parce que je prends le même chemin et que j'aime bien observé tout...

Et que pour écrire pas besoin de vivre des trucs sensas...

Juste regarde...

Tout ce qui t'entoure...

Sentir l'air quand t'ouvres la fenêtre et dégourdir mes muscles...

Comme si tu renaissais de ta nuit...

C'est simple le matin tu diras c'est toujours la même chose...

Mais prêtes-tu de l'importances à cette routine...

Y a comme quelque chose de changer ou de peut-être, peut-être...

Comme un truc en plus ou en moins mais un truc quoi...

Comme si c'était déjà entendu...

Comme un sourire presque qui se dessinerait...

Mais malgré tout tu dois t'affairer car t'as des choses à faire pas vitales, non mais à faire...

Comme des listes de trucs que tu griffonnes sans cesse pas griffouilles non...

Et cette satisfaction que c'est bien...

Même si tu les as pas encore faites...

Et tu sais pas encore ce qui va se passer aujourd'hui c'est que 7 heures...

Renaitre...

Tu te rappelais pas que t'avais disparu...

Chaque jour est un plus ou un moins...

Tout va bien...

Il fait beau et tu sais à peu près comment t'habiller...

Toute façon dans ton mode de vie l'à peu près n'existe pas...

Ou plus...

Tout était préparé comme quand t'était gosse la veille au soir de la rentrée...

Sauf que t'as pas de cartable...

Ou alors c'est pas le tien...

Comme ça tu gagnes du temps à zapper entre M6 et la maison de Mickey et les clips de W9 ou D17...

C'est la matin et la facilité me guette déjà...

Café...

Pas de sucre...

Plus...

Ni miel ni confiture pour adoucir...

Plus de lait...

Une boisson végétale qui se mélange pas finalement comme de l'eau colorée en blanc...

Comme une perte de saveur et une nouveauté...

Comme si tu n'étais pas chez-toi et c'est quand même un lieu connu...

Bref tu t'embrouilles déjà alors que tu rêves quasiment jamais...

Cette sensation d'avoir peur aussi...

Terrible...

Comme si des bruits dans les choses et les murs étaient entrés à l'intérieur de toi et te posséder littéralement...

C'est à dire de tout ton être...

Tu diras à ce moment précis je m'en fous ouais de ta vie à toi moi j'ai déjà la mienne à gérer comme l'accueil que tu prends déjà sur mon FB...

...

Retour à l'accueil