Chapitre 1...
Tu sais des fois les histoires peuvent s'écrire dans la rue...
Comme ça...
Les histoires
En marchant les idées vagabondent...
Les histoires ouais...
D'un neurone à l'autre...
D'un pas à l'autre suivi d'une minute à l'autre...
Une neurone un pas une minute...
Moi il m'a fallu 40 minutes pour arriver à mon boulot...
C'est dire...
Juste assez pour trouver le titre et la fin de ce bouquin...
En comptant le départ et l'arrivée...
Ce qui est déjà pas mal quand on sait que j'écris beaucoup...
Ouais déjà...
Et que je cherche beaucoup...
Et que je marche beaucoup...
Ouais déjà..
Tu sais y en a pleins qui passent leur temps moi je suis pas de ceux là...
Je suis écrivain le jour...
Et écrivain la nuit aussi...
Aussi...
Le reste n'est que mascarade...
Ouais...
Même quand je dis ça je l'écris...
Ouais...
Je suis un peu menteur aussi...
Aussi...
Metteur en scène...
Et joueur...
Je bois du café...
J'évite le sucre...
J'élimine...
Et tu sais quoi...
Y a pas grand chose qui me différencie de toi...
Et tu sais quoi...
Y a un truc que je dois te dire tu sais...
Faut pas que tu tombes amoureuse de moi...
Sinon...
Sinon quoi ?
Tu finiras ici...
Estampillée entre les mots et les lettres et les chiffres en bas des pages...
Comme un truc sur une liste...
Ouais comme un truc un putain de truc même...
T'es sûr que ça commence comme ça ?
Ouais comme ça...
Sûre ?
Mais pas que...
J'ai du ménage à faire...
Aussi...
Aussi...
Arrête de me parler...
Arrête de m'inviter...
Oui...
Non...
T'es sûr ?
Sûre ?
J'en sais rien...
Je viens à peine de partir...
Rien...
J'ai le titre, le début et la fin...
Y a quoi entre ?
Entre...
Comme s'il pouvait y avoir quelque chose...
Entre....
La vie...
Entre...
Toi...
Moi...
Eux...
Nous...
Combien de pas...
Vous...
De minutes...
Nous...
De neurones...
De pas...
De rêves...
Dis-moi...
Combien...
De mètre de veines me relient jusqu'à ton coeur...
Combien ça fait de temps qu'on se tourne autour...
Qu'on se connait...
Tu le sais toi ?
C'est quoi cette histoire ?
Qu'est ce que tu racontes ?
Tu crois t'arriveras à tenir la distance...
Tout est question de chaussures tu sais bien...
Pas de bonnes ni de mauvaises...
Juste avancer...
Qu'importe...
Ouais qu'importe que tu sois droitier ou gaucher...
Avance...
Suis-moi...
Tourne les pages...
T'arrête pas...
N'arrive pas en retard...
T'aimes bien...
Je sais que t'aimes bien...
Non...
Tu sais rien...
Non t'as jamais rien su...
C'est pas 40 minutes qu'il te faut...
C'est ta vie qui s'est effacée...
Tout est derrière toi...
C'est pas commencé...
C'est pas fini...
C'est juste entre les deux...
Alors t'arrête pas...
T'arrête pas putain...
T'arrête pas...
T'arrête pas...
T'arrête pas...
Non...
Ca commence à peine...
...

Chapitre 2...
Voilà ça y est...
Je manque cruel d'un manque de concentration...
J'arrive plus à me poser...
A faire des trucs bien...
Je vais éteindre la télé...
J'ai changé d'écran...
J'en peux plus chuis déséquilibré totalement désemparé..
A bout de souffle de mes envies...
La tête sous l'eau...
Baisé...
Noyé...
Qu'est-ce qui vous arrive, Monsieur...
C'est le résultat de vos analyses qui vous chagrine...
Ma main tremble avec cette enveloppe bleue...
J'aurai pu le faire exprès...
D'être drôle...
Ca en est pitoyable...
Qu'une fraction de seconde peut tout changer...
Qu'un simple mot peut tout changer...
Comme la première fois que tu demandes à une fille de sortir avec toi...
Comme si ton destin était au bord de ses lèvres...
Que sa langue dans sa bouche avait un pouvoir sur toi...
Ta destinée qui claque dans son palais...
Rose...
Humide...
Tu crois en ton destin, toi à ce moment là ?
Tout le monde te dit c'est pas grave que tu vas t'en remettre...
A qui ?
A quoi ?
Connasse...
T'as changé à la fois ma vie mais la tienne aussi...
Par ce simple nom...
Enfin, non...
Combien en as-tu fait rentrer en toi, dis-moi ?
Ca compte pas, le destin au bout de ta queue...
Ca pointe ?
Vous l'ouvrez pas ?
L'enveloppe ?
Comme si une seconde n'était plus une seconde...
Comme si le contact du bout de mes doigts était démesuré....
La papier dont elle est faite cette putain d'enveloppe contient mes résultats d'analyse, bactériologiques...
C'est con des chiffres et des statistiques tu sais...
Comme si un logiciel avait choisi ta vie...
Ta mort...
Ta banalité...
Ton incertitude...
Dans un tableau synoptique...
T'es devenu un numéro en haut à gauche à côté de ton téléphone à côté de la date...
C'est important ça la date...
C'est pas le baccalauréat ta race...
Ni le concours lépine...
Tout étant à l'encre froide et noire...
J'ai jamais vu plus solennel comme sentence...
Monsieur, vous tremblez ?
Détendez-vous...
Tout ira bien....
Qu'est-ce que t'en as à foutre à ce moment là, de payer des impôts, de sentir important mais dis-moi qu'est-ce que t'en as à foutre, putain, que ta maison soit bien rangée ou pas et que t'as bien fermé tout à clé derrière-toi !
Foutue réalité...
J'arrive pas à contrôler mes doigts, ma transpiration qui perle le long de mon front....
Glacée...
Mortelle...
Comme une dernière touche...
Mortifère...
T'es inspirée dis-moi...
...

Chapitre 3...
Aujourd'hui j'essaye les nombres premiers...
Les premières fois quoi...
Premier jour...
Enfin première fois que j'y vais...
Première sortie...
Comme si ça avait de l'importance...
Encore...
Premier cri...
Première transfusion...
Monsieur ?
Premier pas...
Monsieur ?
Premier flirt...
Premier essai...
Oui c'est à vous, là...
Première amoureuse..
Tu te rappelles toute ta vie de son prénom...
Premier amoureux...
Idem...
Ché pas pourquoi ils prennent toujours un ton comme ça dans les hopitaux...
Euh le magazine vous ne pouvez pas le prendre avec vous...
C'est stérile...
Forcément ça a du sens dit comme ça...
Connasse...
Comme si porter du blanc te rapprochait du paradis...
Premier bain de mer...
Premières fraises...
Ou cerises...
C'est selon...
Fait un voeux !
Premier jour d'école...
Premiers jours sans toi...
Première vie...
Dernière mort...
Dernier regard...
Premières fois...
Non c'est jamais au pluriel...
Sinon c'est antinomique...
Première fois qu'on l'a fait...
Premier jeans...
Derniers jours qui te restent à vivre...
Première fois que je te vois dans le box à côté de moi...
Perfusion aussi...
Entre la première et la dernière y en a combien, je dis comme ça...
Premiers mots..
Pas les derniers...
Ca commence à peine...
Elle sourit...
Elle est pale...
Ses bras sont couverts de bleus...
Pleins...
Murmure...
Pleins...
Encore...
Première fois que je te vois je dis comme ça...
Clin d'oeil...
Je savais pas c'était la dernière aussi...
Aussi...
Les yeux sont fermés...
Je me rappelle plus son prénom...
Les dés sont jetés...
...

Retour à l'accueil