4
Lune
Dis-moi comment faire pour avancer...
En oubliant le passé...
Ce qui fait mal...
Me brûle...
Comment être courageux...
Courageuse...
Comment définir le bien du mal...
Comment refuser l'évidence...
Ne plus s'accrocher....
Ne plus être possédé...
Putain de fantômes du passé...
J'entends ta voix tout le temps...
Stupide...
Qui résonne à l'intérieur de toi...
Ca m'énerve et m'emboucane...
Et si j'veux pas tout effacer...
Rompre ce lien qui nous unissait...
Ne pas faire mon deuil...
De toi...
J'ai l'impression de te voir...
De sentir ta présence...
Tu es parti ou c'est moi...
J'me rappelle plus...
C'est pareil, non ?
Non c'est pas pareil...
Rien ne change...
Rien ne se transforme...
T'es plus là et moi je peux crever t'es plus là...
Mais l'amour que j't'ai donné il est passé où ?
T'as tout pris...
Et il me manque...
Rien n'est simple...
Comment vivre quand je sais ça...
Tout ça...
Que cette partie de moi tu la partages avec un ou une autre...
J'arrive pas...
J'veux dire j'ai pas envie...
De faire semblant d'en aimer d'autres...
Pour t'oublier...
Pour te remplacer...
Comment vivre quand je sais ça...
...

5
Lune
J'me relis enfin tout ce que j'ai déjà écrit...
J'vois pas de sens là, dedans...
J'passe mon temps à courir après toi, tu me rejettes...
C'est juste une impression tu sais qui rend triste...
Alors j'fais quoi moi maintenant tout seul...
Etre complètement largué, jeté, t'as saisi ?
J'vais écouter plein de musiques qui foutent la joie mais quand ça va t'as quoi à raconter, à clamser...
J'vais faire une overdose de cookies...
Fortune...
Puis enchainer pompe sur pompe pour tout effacer ou pour gonfler son sgeg...
Faire des listes à n'en plus finir à côté de ses pompes, de la plaque, du ventilo qui se trémousse pour pas faire flancher tout...
J'sais même pas si tu lis encore tout ça, toutes ces conneries, si ça te plait toujours...
Si j'devrais pas me raser la tête finalement ou la barbe par la même occasion mais c'est quoi le plus simple quand t'as 38 piges, de faire semblant que t'es vieux ou plus tout à fait jeune...
C'est le tourment pas le tournant...
J'vais avoir du temps pour écrire...
Me poser des questions...
Lire...
Marcher...
Enchainer coup pour coup...
Les rendre aussi...
Picoler tout ce que j'ai...
Dériver...
Tout claquer...
L'argent, le flouz qui brûle les doigts...
Tu voyages pas toi...
Chuis fatigué et puis j'ai peur...
La frousse qui te colle aux basques, comme un remake de Hitchcock...
T'en veux du style je vais t'en faire bouffer...
C'est quoi qui t'anime, pourquoi tu fais tout ça, pour te rendre intéressant, pour craner, pour emballer ?
Demande leur à eux...
Pourquoi tu me fais chier...
Mes doigts pianotent tout seul, chuis possédé, complètement taré, enfin c'est l'image que j'peux donner...
Je suis excessif, je dresse mon portrait façon porte-contenair...
Vas-y défoule toi j'm'en fous si tu savais ce que j'peux encaisser, viens te battre, tu peux pas tester la cour des grands, petit...
Quand j'dis ça c'est affectueux, tu sais...
Gamin...
Gamine...
Finalement ne sois pas indifférent...
Je vais essayer de changer...
Ne me laisse pas sur le côté, encore une fois...
Déhanche-toi...
Monte le son vas-y à fond, fonce...
Crêve-toi les tympans et puis les yeux par la même occasion...
C'est quoi qui te fait plaisir, ou rire, ou vivre, ou gerber...
Amuse-toi...
Ris très fort que tout le monde t'entende !
Tu crois je fais quoi moi...
Je perds tout le souffle que j'ai dans les poumons à être complètement vide pour mieux me re-remplir, de toi, de moi, de nous...
Vas-y souffle ou crêve j'te l'ai dis chuis excessif...
Façon pas de pitié pour ceux qu'on aime...
C'est un titre de bouquin, j'invente rien...
Saute !
Bondis !
Eclate-toi !
Ecoute- moi même avec les fautes d'orthographe...
Tu voudrais quoi toi ?
Que je fasse rien...
Ma vie c'est celle-là...
Personne peut choisir à ta place..
Ce que tu veux être...
On peut pas expliquer pourquoi on peut être touché par une musique...
Ou pas encore...
J'ai soif...
Le temps s'éclipse...
Tout doucement...
Tu sais ...
Le tunnel est des deux côtés...
Toi t'es juste au milieu...
...

6
Lune
Toutes les planètes se ressemblent...
On les voit pas toutes...
Tu peux pas tester...
Chercher une autre vie...
Tant que tu connais déjà pas le million de personnes de ta propre ville...
Pourquoi partir alors que tu es peut-être là au milieu de tous ces anonymes...
Des visages jamais vus qui te dévisagent ou te croisent sans t'avoir vu...
Te transpercent et passent à travers toi...
T'imprègnent de leur identité...
Pourquoi refuser ça...
Y en a qui plaquent tout, partent ou se jettent par la fenêtre...
C'est par lacheté ou courage...
Puis ça m'intéresse pas, j'préfère ceux qui restent...
...

7
Lune
La flamme est orange...
J'écris le sable dans les yeux...
Aujourd'hui le vent pousse les gens hors-de-là mais pas de moi...
J'entends...
Un putain de stylo qui marche pas...
Moleskine...
La fille qui vend le journal à l'entrée et m'appelle toujours Monsieur...
Je vieillis tandis que je m'éparpille...
Y a plus personne devant moi...
J'arrive plus à me relire...
Pourtant je me sens bien...
Putain d'adultes !
Comme un gosse qui arrive pas à se mettre en tailleur ou à tenir sa feuille...
Ca me brûle le dos !
Je suis pas souple dans le temps...
Je bronze en flamme orange...
Le sac rempli de mes peines...
J'ai froid à l'ombre des noyées...
Des filles rejetées...
Et toi, tu me souhaites jamais rien ni d'aller mieux...
J'arrête de courir après toi...
...

Retour à l'accueil