Chapitre 4

Les jours défilaient à une vitesse vertigineuse, c'est-à-dire très très vite...

Plus vite que ce que tu peux imaginer et je parle même pas de la lumière ou du son...

Plus vite encore que tes propres cycles biologiques qui ont des résultats néfastes sur ta personne...

Style t'allumes ta clope et elle est déjà fumée...

Style ondes radio et oscilloscopes...

Ca fait peur...

Tu te rends pas compte...

Le vertige de ton existence...

L'arythmie qui te guette...

C'est quand la fréquence de tes battements de coeur se ralentie ou un truc comme ça, j'ai pas vérifié dans le dico...

Et ça, c'est pas hasbeen du tout...

Y a qu'un livre ici et je pense bien que c'est celui-là...

Tu as tout en un et un à la fois...

Un dictionnaire...

Les autres livres tu n'as qu'à les écrire et quand tu n'as plus de feuilles, récite tout à l'envers dans ta tête ça pourra t'aider à t'endormir...

Tout ça pour dire que mon coeur ne s'est pas arrêté de battre quand je l'ai vue pour la première fois...

Non...

Au contraire...

Il aurait pu tu sais...

Mais non...

J'arrêtais pas de bouger et de parler dans tous les sens...

Comme un camé en manque qui est prêt à s'enfiler une boite de médocs et boire de l'eau de cologne en même qu'il se gratte les bras parce que ça le gratte, en haut d'une falaise avec un putain de mal au crane en même temps et une musique tonitruante t'imagines même pas, les dégats...

Je pensais ça allait le faire, que tout serait calme...

A quoi bon avoir une mauvaise pompe à sang dans sa poitrine s'il fallait qu'elle s'emballe à ce moment précis de mon existence...

C'est bon signe tu sais...

Ca veut dire que tu refléchis des fois...

Respire...

C'est qu'une fille qui te plait...

Tu as beau être l'écrivain le plus célèbre des éditions à l'eau de rose ben tu as peur à cet instant précis de ton existence...

Oui oui ça peut arriver et oui oui je me répète...

Aussi loin que je me rappelle elle était très belle et c'était elle...

...

Retour à l'accueil