Chapitre 1

Aussi loin que je me rappelle, je devais avoir 6 ans et je voulais être écrivain...

Mon père pour me faire plaisir m'a offert une petite machine à écrire mais celle qu'on peut offrir à un enfant...

En plastique...

Je préfère dire en plastoc tellement c'était merdique...

Y a jamais rien qui fonctionnait vraiment chez-moi...

Ni dans ma manière de communiquer avec les autres, ni dans les lettres que je rédigeais au père noël...

Pourtant je me suis toujours appliqué...

C'est bizarre, oui je l'avoue mais je me prenais déjà pour un adulte à cette époque du haut de mes un mètre dix...

D'ailleurs j'ai jamais vraiment su qu'elle taille normale on devait avoir à cette age-là...

Du reste je m'en fous des autres gamins car c'est pas moi c'est eux, autant que 6 ans c'est bien 6 x 1...

Je me foutais de tout, de mon père mais aussi de ce jouet blanc et bleu qui ne répondait pas à mes attentes...

Vous avez déjà vu, vous, des vraies cuisinières qui te font des potages avec des légumes en plastiques ?

Pour bien travailler je pense il faut des bons outils...

Et moi je voulais une vraie machine qui tape, qui percute et qui fasse du bruit, qui salit les doigts et qui arrache un peu...

Une Underwood quoi...

Le type d'objet qui peut faire de toi le vrai écrivain...

Le vrai de vrai qui sommeille...

Rien que d'entendre son nom Underwood ça m'a toujours plu...

Quelque chose de merveilleux mais aussi un soupçon de brutalité...

Je sais pas pourquoi mais c'est comme ça...

Je l'ai finalement eu sous la main 33 ans plus tard...

Oui...

Ne voit là aucun signe de quoi que ce soit...

Juste tu gagnes la thune pour te payer ton passé...

Pour compenser ce que tes vieux n'ont pas racké pour toi...

Sans sourire, ni mépris oui je peux être comme ça aussi, faudra t'habituer !

Et qu'il faut bien commencer cette histoire...

Chaque jour était un chapitre...

Chaque chapitre était un jour...

Tu viens ?

C'est déjà commencé, à force de ratures et de faux-semblant...

Aussi loin que je me rappelle j'ai 6 ans et je suis écrivain...

Je suis dans ma chambre et j'écris le journal que tu tiens dans les mains...

...

Retour à l'accueil