Chapitre 7

Y a plein de trucs qui me rendent...

Comment dire...

Nostalgique...

Mélancolique...

Mais pas alcolique ou autres mots en hic... 

Quand je dois partir...

Quand je dois rester...

Quand je regarde toutes tes photos...

Quand il y a tous ces gens que je ne reverrai plus...

C'est plus jamais même...

Tous les rires et les regrets...

Toutes ces histoires et ces visages de toi et de toi...

Et de moi...

Et de toi...

Et de toi et moi...

C'est dire y en a eu beaucoup...

Je pars dans une heure...

Tu me reverras plus...

Ca fout le cafard...

Je disparais...

T'imagine ça...

C'est la dernière fois...

Complètement effacé...

Désaltéré...

Je collectionne les like sur mes photos de profil...

Mais en fait c'est pas moi que tu aimes...

C'est juste la prise de vue...

Sans intérêt...

Quand je me relis...

Les jetons même...

Quand je me relis...

toutes tes lettres...

Tes sms...

Tes appels en S...

Je me demande qu'est-ce qui s'est passé...

Pour en arriver là...

Vous écrivez bien...

Mossieur...

Rien...

Rien ne s'était passé...

Vraiment...

Finalement...

Bien...

Rien...

C'est ça...

Mossieur...

T'accroches trop d'importance à des trucs...

Toi...

Qui en n'ont pas...

Oui...

Toi...

Toi tu en as...

Toi...

De l'importance...

Enfin...

A mes yeux...

Tout est question de négation et de la place que tu lui accordes de bon matin...

Ouais...

Pourtant y a pas plus positif que moi comme mec...

Je dresse l'état des lieux de mon curriculum vitae et des sous-titres en chantier...

Catégoriser...

Cataloguer...

Je suis le pro du BTP...

En choix des possibles..

En vertue des pas possibles...

Des perdus d'avance...

Des sans-intérêt...

Sans laisser-pour-compte...

Laisser-aller...

Passer...

Manquer...

Sans perte et fracas...

C'est comme ça...

Quand je dois partir...

Quand je dois rester...

Reprendre sa vie...

Reprendre ma vie...

Comme avant...

Pas comme avant...

Pas pareil qu'avant...

En noir et en blanc...

Non pas en noir et blanc...

T'as rendez-vous à quelle heure...

Toi ?

A 13...

Tu veux toujours venir ?

Ca peut être sympa...

Je pense...

Quand t'écris on dirait un peu un journal intime en fait...

Ouais...

Intime...

En fait...

J'ai toujours l'impression que c'est comme ça que j'écris...

Que tu écris, en fait...

Depuis toujours en fait...

Y en a beaucoup...

D'en fait...

Ouais...

...

Chapitre 8

Et qu'est-ce que tu deviendras ?

Hein ?

Tu...

Comme si ça avait de l'importance...

De...

Devenir...

Je deviendrais...

Venir...

Au conditionnel...

Viens...

Comme si c'était pas possible...

Une possibilité de rater...

De ne pas être...

De ne pas devenir...

Finalement...

De ne pas être...

De...

Ne...

Suis pas...

Non...

Ca fait beaucoup d'hésitations ce soir...

Oui...

Enfin...

Non...

Si ?

Tu deviens quoi alors ?

Au présent...

Je suis...

Ecrivain...

C'est pas possible...

Non mais serieux...

Serieux quoi...

On finira tous poussière c'est ça que tu veux savoir...

Fais chier...

Même maniaque ça finira comme ça...

Tu deviendras ton propre fléau...

Ouais j'te l'dis...

J'en ai vu plein...

Tu seras pas le premier...

C'est triste ?

Mais c'est comme ça...

Il faut bien reprendre sa vie...

Avant d'être repris...

Puis détruit...

Puis mis de côté...

Enfin oublié j'veux dire...

Combien de temps il faudra ?

Ca va aller très vite...

Très très...

Combien ?

Très très...

Comme avant ?

Mais avec plein de choses à faire...

A dire...

A raconter...

Comme avant...

Je rentre chez-moi...

...

Chapitre 9

Pourquoi tu lis pas ce que j'écris ?

Parce que je parle pas de toi ?

Parce que c'est de moi qu'il s'agit ?

Parce que tu n'as pas le temps pendant ta journée de 24 heures et tes 1440 minutes...

C'est vrai que tu fais beaucoup de choses...

Dans un laps de temps...

Identique pour tout le monde...

Le-même...

Tandis qu'il yen a qui s'aime...

Tout le temps...

D'autres agressent ou se font agresser...

Au même instant...

Tu fais quoi, toi ?

Tu es qui, toi ?

Sans bouger...

Demain j'y pense alors qu'on est encore aujourd'hui...

Tout ce que tu m'apportes...

Tout ce que tu m'as apporté...

Qu'est-ce qui cloche chez-moi ?

Cette sensation de vide qui me remplit tous les jours...

Je suis devenu un vase communiquant...

Qui communique plus rien...

Un objet...

Interro-négatif...

Sans intérêt...

Tout va...

Bien...

Non...

Je sais même plus ce que je dis...

Ce que je fais...

Tout m'échappe...

Tu rencontreras d'autres personnes...

Non...

D'autres personnes te rencontreront...

Non...

Sois chien...

Sois chienne...

Fout-en...

Non...

Je peux pas...

C'est bête...

C'est la vie...

Je sais...

La vie est une sale pute qui te baise et te plume...

Tu comprends plus rien...

Toute façon t'as jamais rien compris...

Tu dormais...

T'as dormi tout ce temps...

Je m'en fous...

T'as pas de passé ?

C'est désagrégé...

Je deviendrais un jour...

J'te promets...

Tout façon t'as pas le choix...

Jamais...

Il va où ton train...

T'es enfermé dans le même wagon...

Depuis quand ?

Le roulis te donne l'envie de vomir...

Tout tangue...

Rien ne va...

Ca va trop vite...

Trop trop...

Tu t'inspires de quoi, toi ?

C'est bête...

...  

Chapitre 10

Tout me parait loin maintenant...

Ouais...

Loin...

Pourtant je voudrais pas me souvenir...

Pas...

J'arrive à t'oublier...

Pas...

J'arrive même plus à ne plus rêver...

Rêver...

La place est vide...

Tellement...

Absente...

Présente...

Rien ne me fait plus penser à toi...

Rien...

Tout me fait penser à toi...

Non...

Penser...

Dans tous les gestes du quotidien...

Oui...

Gestes...

Dans tous les sens et les pièces...

Voir encore tes cheveux enroulés dans les poils de la brosse comme s'ils s'en mêlaient encore après le shampoing démelant...

Au corps...

Comme s'ils faisaient encore l'amour dans l'obscurité...

Objet...

Matériel du désir...

Captation photographique et recherche microscopique...

Y a rien pour capturer ton parfum...

Ton odeur...

Si...

Sur ce pull que je t'avais prêté...

J'ai beau le laver ça reste imprégné...

Je devrais tout casser...

La machine avec...

Tout est en-moi...

Mais t'es partie avec ma personnalité aussi...

Tout ce qui faisait de moi que je t'aimais...

Ca en jette, non ?

...

Chapitre 11

Je suis pas...

Inspiré...

Ce soir...

Non...

Même si tous est écrit d'avance...

Oui...

Ca vient pas...

Ca se commande pas...

Pourtant je cherche bien le rythme...

Pulsatile...

Comme un battement de paupière...

Pulsatile...

C'est un léger tremblement...

Un étourdissement...

Tu carbures à quoi toi...

Ché pas...

Aux videos qu'on trouve sur le net...

Sans doute...

Tu sais celles où on peut voir sans être vue...

C'est ça ton inspiration ?

Non ça doit pas être ça...

Je cherche encore...

Je fatigue...

Bredouille...

Je dois être en manque de toi...

Ou de café...

Ou de toi..

Avec du lait...

Aussi...

Enfin bon je sais pas trop...

Je vais me coucher peut-être...

Ouais il vaudra mieux...

Peut-être...

Enfin je sais pas

...

Chapitre 12

Quand tu te lèves le matin...

Tu bandes ?

T'as mal à la tête ?

Y a quelqu'un à côté de toi...

La place est vide ?

T'as un chat ?

Tu fais quoi ?

Tu te cognes ?

Tu fais quoi ?

T'as faim, froid ou chaud ?

Tu te poses 100 mille questions toi aussi ?

Tu te rappelles de tes rêves ?

T'écoutes quoi comme musique ?

Tu déjeunes ?

T'as un réveil ? 

Ou bien ?

Tu manges devant une debiloserie à la télé...

T'allumes ton téléphone et tu te connectes...

Tu tapes google dans google...

Zombifié légèrement...

C'est naze...

Tu mes tes chaussettes ou tu vas marcher pied-nus sur le sol blanc...

Et froid...

Tu te regardes dans le miroir avant d'aller pisser...

Dans quel ordre tout ça...

Tu te rappelles comment tu t'appelles ?

Tu te fixes pour t'hypnotiser ou bien pour savoir ce qui s'est passé au juste dans la nuit...

C'est quoi ce bruit ?

T'as mal de partout ?

Encore un jour à rester en vie...

A rester vivant...

Laisse-moi tranquille putain...

Même le café il est froid...

Y a un truc qui va pas...

Je sais plus combien j'ai de frères, de soeurs...

Je sais ce que je voulais faire...

Ce que je voulais dire...

Toi aussi tu vois les images défiler ?

Tous ces visages de garçons et de filles...

Du bien et du mal et du bien mal...

Tout est édulcoré dans la boite à sucre...

Débile...

L'eau coule à flot sur les nuances de ta peau...

Lache...

Sans laisser de traces...

S'échappe...

Tu sais plus quel savon choisir...

Plomb...

Tout dégouline sur le carelage...

Tandis que tu penses à elle...

A lui...

A eux...

C'est rapide et brutal...

Oui...

Brutal...

Sec...

2 secondes...

Regarde l'heure rouge qu'il est sur ton réveil à cristaux liquides aussi...

Tu peux pas aller au fond de toutes ces choses...

C'est sûr...

Ca ira pas mieux même si tu te sens mieux...

Un jour de plus qui passe...

Quoi mettre...

Pour qui...

Tu traines...

Tu ères d'une pièce à l'autre en te cognant contre les murs et les portes comme ces petits robots qui repartent à l'envers pour mieux se tanquer quelque part...

Bref...

Comme des petits cons...

...

 

Retour à l'accueil