Chapitre 19

Oui...

Tout va bien...

Ne t'inquiète pas...

Les gens avaient tendance à se tromper...

Confondant écriture et journal intime...

Quand je dis je est-ce moi qui parle ou un autre...

On dirait un cours de théâtre ou bien un rendez-vous chez le psychanalyste...

C'était chouette...

Trop bien sympa cool...

On ne change pas ce qu'on est au fond à coup de sourire et d'agencement de lettres concaténées...

Chaque histoire à sa part subsantielle de réel...

Et une part de faux...

Et une part de jeu...

Mélange tout ça...

J'ai toujours autant envie de te voir et de boire des cafés crême ou des pago fraise...

Passer mes soirées à regarder des séries et des dessins animés ou bien des documentaires débilisant tout en mangeant des flans c'est dégénérationnel ou bien ?

Préparer des cartons en pagaille pour me dire je démenage mais en fait c'est juste que je reste chez-moi et que je change tout de place...

Mais à quoi bon en acheter si je les trouve aussi dans la rue...

Je sais pas...

C'est dimanche...

Comme si j'appuyais déjà sur la touche reset...

Comme si j'effaçais mon profil FB ou changeais de ville...

Il fait nuit tôt...

Je suis pas encore arrivé...

J'ai simplement changé de classe...

Retour dans le train...

Coupé de tout le monde...

Y a quelque chose d'affreux...

Coupé de tous les amours de ma vie...

Pas de telephone ni d'internet...

Ni d'intérêt...

Je rentre ou je pars...

C'est pareil...

Je suis enfermé...

Déboussolé...

Rien à manger...

Plus aucune notion de temps...

Tout passe...

Tout défille...

Comme ça...

On m'a tout pris et rien laissé...

Un peu comme si tu étais tout nu au milieu des autres...

Reprendre ses habitudes en faisant comme si de rien n'était...

Comme si je pouvais pas passer inaperçu...

Reprendre son sale caractère...

Ses sales habitudes...

Ses sales manies...

Au fond on ne change jamais...

On redeviens le même...

On s'est juste transposé ailleurs...

Tu verras tout ira très vite...

Enfin une part residuelle resiste en toi...

Tu peux changer...

Tu peux changer...

Tu peux changer...

Tu peux changer...

Tu peux changer...

Comment ?

...

Chapitre 20

C'est drôle...

De rentrer...

De faire comme si...

De pas faire comme si...

Tout allait bien...

Oui...

Non...

Oui...

J'ai pas eu de reponses de...

Ni une ni plusieurs...

Ni de ses nouvelles...

Pourtant je me dis que l'accès à internet est illimité...

Ainsi que les textos...

Les appels...

Tout l'est sauf l'envie...

C'est drôle de rentrer...

De pas savoir l'heure...

De reprendre ses habitudes...

Oublier les tiennes...

Oublier les miennes d'habitudes...

Redevenir seul...

C'est faire en sorte que tu n'as jamais existé tout en faisant en sorte que je peux pas t'oublier...

Oui...

Non...

Enfin je sais pas...

Plus...

C'est une question d'habitude...

A prendre...

A jeter...

Tu verras tout ira très très vite...

Les gens te transpercent et puis disparaissent...

C'est un peu comme non assistance à personne pas en danger...

Homicide involontaire...

On t'a tué et laissé sur le côté en position de sécurité...

Tout va bien...

La dernière fois que je l'ai vu, il allait bien...

Plutôt...

Ou elle...

Oui...

Bien...

En fait ça fait peur...

Comme changer l'heure de ses repas...

De ses couchers...

De la façon de coucher avec...

De changer son interieur...

Ainsi que tout ses vêtements sans être brutal...

Réapprendre à cuisiner...

A écrire...

A lire...

A allumer la télé...

A l'éteindre...

A tout nettoyer et toi avec...

Faire du sport...

Tout en étant en pause ou en replay...

Et en tout ce que tu veux d'autres, ou pas...

Qui t'as dit que ce serait simple de revenir...

Tu reviens de voyage ou à la vie...

C'est pareil...

Même retour à la réalité...

Même constat d'échec qui te fait avancer...

Renoncer...

Te battre pour...

Te convaincre pour...

T'aimes pas que la vie soit un combat au quotidien contre toi-même...

Y a un truc qui rassure au fond c'est le bruit qui passe à travers le mur...

Et le jour qui revient après la nuit...

...

Chapitre 21

Ouvrir son courrier...

Vivre en replay...

Tu me vois pas dans le public ?

Moi ?

Toi ?

Déchirement de papier...

Bonnes ou mauvaises nouvelles...

A l'arrivée tout est syncopé...

Raclure de négatif...

On se parle plus...

On s'ignore...

On fait en sorte que...

Bruissement...

On s'ignore...

J'ai l'impression de vivre en posologie médicale...

Tout va se remettre en place...

On se cache...

Prescription...

D'un état cérebral à un autre plus émotionnel...

Docteur ?

Je suis fatigué...

Normal...

Quoi...

Ordonnance...

Froissage...

Après tous ces milliers de kilomètres...

Parcourus, vus et avalés...

Comme autant de sensations et d'odeurs corporelles...

3 grammes...

Comme autant de veines qui circulent dans tes bras...

Et font le tour de tout ton être...

C'était chouette, pourtant...

Ouais pourtant...

Tube digestif...

Un verre d'eau c'est l'extase totale...

Tout peut s'arrêter d'un coup...

Sans claquement de doigts...

Sec...

Brutal...

Comme un crotale...

Addiction comportementale...

Etre accro à toi sans sevrage...

Sans préavis...

Sans ersatz...

Methadone de toi...

A l'intérieur de moi je suis en première classe...

Bonne cam...

Intoxication corporelle...

Bonne place...

Anémie...

Tout est édulcoré...

La descente sur le quai est brutale...

Tout me heurte...

Les gens...

Le poids des choses...

Le temps qu'il fait...

Les gens qui s'embrassent et s'attendent...

Le vide créé de ton absence...

Comme si ça partait de là...

Tout...

Sans équivoque...

Entrer en gare...

Mettre le pied sur le beton armé...

Cligner des yeux face à l'obscurité et ses néons qui t'aveuglent...

Faire face...

Porter son poids sans bousculade...

Ton poids comme une carcasse accrochée encore à moi...

Comme une valise...

Tout se complique...

Tout est clair en même temps...

Voyage...

Je suis chez-moi...

Voyage...

Combien de temps j'étais parti...

Tout s'était arrêté...

Tout avait continué comme si de rien n'était...

Sans moi...

Sans toi...

Sans nous...

J'avais perdu ma raison d'être...

Je n'étais plus personne...

Juste une ame sur un quai...

Ne sachant plus vraiment ce qu'elle fait là...

Si elle venait de monter...

Ou si simplement elle s'était descendue...

Bang !

...

Chapitre 22

Peut-être...

J'ai commencé à écrire...

Par accident...

Ouais...

Peut-être...

Ca commence comme ça aujourd'hui...

Par hésitation... 

J'ai commencé à tout mettre à plat...

Ici...

Et mélanger tout par accident...

Ouais...

Je sais toujours pas pourquoi ça te plait tant...

Pourquoi ça te parle tant...

Pourquoi c'est toujours le même genre de personnes qui me parle...

Qui me plait...

Tant...

Tout est mêlé c'est le mot...

Tant...

Pourquoi je dois me relire à voix haute aussi...

Je sais pas...

Pourquoi j'écris toujours la même chose...

Pourquoi tu fous un sacré bordel dans ma vie...

Je sais pas...

Comme si je devais recommencer...

Revivre tout ça...

Tout...

Mais combien ça fait de temps en fait que tu es là...

Combien ça fait de temps que tu te poses toutes ces questions...

Toujours les mêmes...

7 mois ?

8 mois ?

Déjà ?

3 ans ?

6 ans ?

Plus ?

Tu es là-bas...

Tout devrait aller bien...

Je rentre chez-moi...

C'est où chez-toi ?

Là-bas...

Ouais je sais tu vas dire tout tourne en boucle...

C'est comme ça...

J'y peux rien...

Tant de choses encore à faire...

A vivre aussi...

A prendre aussi...

A donner aussi...

Tous ces albums qu'on feuillette comme des gateaux...

Et tous les autres qu'on va faire...

Oui...

Tous ces souvenirs qu'on classe sous vide...

Pour pas que ça prenne la poussière ou se colle à un autre...

Temps...

Qu'on garde jalousement fermé...

Temps...

Qu'on montre jamais...

Temps...

T'aime bien écrire mais quand on te demande de le faire, de te mettre en avant tu le fais pas forcément...

Je suis pas sur commande...

Je suis parti sur un coup de tête sinon je serais jamais parti...

Mais la balle est partie, elle, dans ma tête, et bien ouais, et elle n'est jamais ressortie...

Non elle est restée...

On dit logée...

Elle habite chez-moi...

Alors j'ai envie de tout refaire parce que ça te plait pas et que tu te moques de moi...

Je dois tout enlever et mettre dans des cartons comme des cercueils de mauvaises qualités...

Y en a partout personne y fait gaffe...

La vie c'est ça...

Une compilation de truc qui s'accumule...

C'est tout ça...

Des cartons...

Tu crois que j'écris bien...

Je suis juste un témoin de ce que je vis...

Comme toi...

Peut-être...

Ouais...

C'est ça...

Pour y aller c'est rien...

C'est simple...

Mais je vais faire mes comptes...

J'ai tellement de choses à faire...

Encore...

Je dois juste verifier que tout est en ordre alors qu'en fait j'ai l'impression d'être dans un chaos...

C'est drole l'ambivalence...

Ca me fait marrer...

Un peu...

Compter...

M'occuper...

Prendre soin...

Etre plus fort...

Que tout...

Que toi...

Après tout c'est quoi qui est important au fond hein ?

Quand je te dis que tu me manques pas c'est pas vrai...

Quand je te dis que je serai pas capable de te revoir...

De te parler à nouveau...

De t'entendre...

Tous mes sens se sont bloqués en même temps que j'ai perdu mon agenda...

L'espace d'une seconde tous nos rendez-vous se sont envollés...

Les boites se sont vidées, la balle a continué sont chemin...

Enfin je crois...

Ca fini comme ça...

Aujourd'hui...

Avec une certaine hésitation...

Ouais

...

Chapitre 23

Je me sens d'humeur triste ce soir...

Ah parce que les autres soirs ?

Ouais...

Les autres soirs aussi...

Triste comme si mon amie avait disparu...

Je sais...

Ca n'explique pas ces choses-là...

Ca n'explique rien...

Alors je me dis, je dois être plus fort...

Plus fort que tout ça...

Ca devrait pas m'atteindre...

Ca devrait pas...

Non...

Pourtant...

Je suis triste...

Pourtant

Je suis habitué à l'être...

Toi...

Au fond de toi...

A l'être c'est un peu comme un appel...

Ouais...

Pourtant...

Moi...

C'est pas pareil...

C'est pas la même chose...

Plus fort que tout ça...

Ouais...

Après tout ce qu'on a vécu ces dernières années...

Je suis imbattable...

Increvable...

Enfin...

Je devrais...

Vivre avec cette foutue incapacité à se sentir bien...

Vraiment bien...

Etre trop aimé ou pas assez...

T'as pas le choix...

Entre les deux t'es rien...

C'est quoi que tu recherches ?

Au fond ?

Au fond de toi c'est quoi la même chose ?

Sensation d'incomprehension...

Volubile...

Je cherche quelqu'un qui me ressemble et qui soit totalement à l'opposé de moi aussi...

Ca n'existe pas...

Bon au moins ça a le mérite d'être clair...

Tu es ton seul ennemi amigo...

Je suis fier de toi...

Même si tu comprends rien...

On s'éloigne plus de jour en jour...

Les souvenirs se detraquent...

Les sensations de t'avoir tenue près de moi je sais même plus ce qui s'est passé...

La sensation qu'on s'est pas dit au revoir aussi...

C'est pire qu'un adieu ou un échec, la disparition de quelqu'un...

Tout ton être merde j'arrive pas à me concentrer...

Je cherche les mots...

Je bafouille mon aigreur...

Pourtant je ne devrais pas avoir de la haine ou la nausée...

Je ne devrais même pas être triste...

Il faut que je me relise tandis que le train deraille...

Ou bien c'est la coke je sais plus...

C'est pour ça que vous êtes si créatif merde...

Mais on doit rien oublier...

Avec toi je me suis perdu moi-même...

Tu penses que j'écris bien ?

Que je me mets en avant ou en spectacle...

T'as peut-être pas tort...

Tant de choses à faire...

A faire encore...

Mais tu peux pas...

T'arriveras pas...

Quand tes jours sont comptés tu choisis quoi toi...

C'est un soir où tout s'embrouille et se mélange entre les lignes...

C'est  un soir pas cool où tout s'est arrêté...

Comme un somnambule...

Qui se réveille jamais...

Ouais...

...

Chapitre 24

Pourquoi changer tout...

Changer ?

Tout...

Quand on est si heureux ?

Tout...

Peut-on l'être encore plus...

Encore plus heureux...

Quand tu l'as enfin rien n'a de sens...

J'arrive...

On arrive...

Enfin...

On a le temps...

Je commence à avoir faim...

Je commence à fuir l'obscurité...

Tout est couleur...

Faim...

Même si personne m'attend quelque part...

Tout va mieux...

C'est mecanique...

Même si je suis en retard...

Mieux...

Ce n'est pas la course à la vie...

Mieux...

Tout le monde gagne et perd à la fin de toute façon...

Ouais...

De toute façon...

T'as gagné quoi, toi ?

Après on verra...

Ouais après quoi...

Tunnels...

Tu les comptes ?

Je crois y en a 3...

J'aime pas écrire les chiffres avec des lettres...

Ralentissements...

Les oreilles se bouchent...

On arrive...

J'arrive...

Je ne suis pas fatigué...

Je suis de retour même si ma clavicule me fait mal...

Comme si un nerf se tordait vers l'interieur de ma tête comme une vrille...

Je suis de retour...

Moi...

Je...

T'aime...

Moi...

Toi...

Amour toujours ça ferait un beau tatouage...

Ou titre de roman...

Amour toujours...

C'est beau...

C'est que le début, tu me suis ?

On est là...

J'ai faim...

Putain de choses à faire...

A rire...

Putain...

Ne plus avoir peur de vivre...

Ouais...

D'entendre le son du crayon qui glisse sur le carnet...

Je suis écrivain...

Je fais ce que je veux...

Putain...

L'interieur de ta main est si doux..

J'ai faim...

Tu vas faire quoi toi dans une heure, une semaine, une vie ?

Je vais partir en vacances...

Partir...

Plus souvent que cette boule au ventre qui est partie en même temps que les larmes, aussi...

En regardant l'éclat de tes yeux et de ton sourire, aussi...

Qui s'adressent tous à moi...

Je te grave à l'interieur de moi...

Garde...

Comme l'émotion y a pas mieux...

Je ne vous ai pas dit au revoir...

C'est un voyage en première classe...

Billet de train contre un velo d'enfant de 3 ans...

Ca marche...

...

 

Retour à l'accueil