Chapitre 17...

Je devrais me concentrer...

Et c'était mal barré...

J'ai jamais rien compris à rien...

Ni en la musique ni en quoi que ce soit d'autre...

J'étais un menteur et j'avais l'impression d'avoir volé ma place à quelqu'un...

Chaque fois qu'on me demandait si j'allais bien,  il me fallait bien deux secondes pour répondre que oui mais en fait non...

Rien n'allait...

Ma vie était un foutu bordel...

L'impression que je ne maitrisais rien...

Que c'était pas moi...

Pas ma vie...

Que c'est pas ce que je voulais quoi...

Pas un doute...

Non...

Une certitude...

On dit que je suis defaitiste, que je devrais croire en mais rêves...

Mais quand je leur explique que je veux simplement rencontrer quelqu'un que j'aime et qui m'aime...

C'est simple, pas compliqué...

Mais tu rêves ?

T'es fou ?

C'est pas réalisable...

Met-toi avec quelqu'un que t'aimes pas !

C'est plus simple !

Beaucoup de temps perdu...

T'as appris quoi, toi ?

Que je désespère...

Je suis désespéré...

Un putain de désepéré...

Ta gueule !

Je suis foutu...

Ta gueule...

Hyper mono maniaque...

Mais pas hypercondriaque...

J'arrive pas à me mentir moi-même...

J'étais foutu...

C'est la loose...

Bref...

Rien ne l'était...

Et j'en ai marre...

Le temps ne passe pas...

Quand tu n'as rien à faire...

C'est la mort...

La seule chose qui me fasse peur...

Car je la connais pas...

On peut la voir ou la ressentir...

Mais très peu n'en réchappe vraiment...

Les survivants ne sont plus vivants...

On est plus tout à fait le même...

Incompris...

Errant...

Comme des enfants?

Non...

Comme des zombis...

En fait, ça pourait commencer comme ça...

Le mec, dans le futur, où on pouvait pas mourir, en avait marre de la vie...

Ouais, j' te jure...

Y a pas plus pire fleau que La Mort...

De tout temps les hommes sont morts...

Sauf dans le futur, où on a guéri cette plaie...

Les gens ne disparaissent plus...

Mais ils ne sont pas plus heureux...

Sans qu'ils le veuillent...

Je sais même plus compter sur mes doigts...

J'ai envie de mourir mais je peux pas...

J'ai envie de rire voire sourire...

Faire comme tout le monde quoi...

Mais comme tout le monde tout le monde s'en fout...

Vraiment ?

Tout est soudé...

Rien ne va...

C'est pas cool et à tout bien considérer ça doit faire mal aussi...

Mais si je peux ni vivre ni mourir je fais quoi moi ?

Je m'ennuie...

Je suis un personnage vide et creux...

Inutile, quoi...

... 

Retour à l'accueil