Chapitre 28...

Douzième partie...

T'imagine que j'vais gagner plein de flouz, de l'argent quoi...

Que j'vais t'en donner...

Que j'vais être célèbre...

Qu'en fait des écrivains à tout bien considérer t'en connais pas vraiment en vrai...

Rien que le mot vraiment est antagoniste à lui-même...

Bref...

J'arrive jamais à l'être...

Vraiment...

Mais tout le monde s'en fout...

Et moi avec...

On a toujours en tête cette mauvaise image du looser capable de rien et j'en suis bien le contre-exemple...

Enfin je pense...

Que tu pousses une poussette, un caddie ou un fauteuil roulant, en trois mots t'as fait le constat handicapant de la société...

Et son devenir aussi...

Ca roule tout seul quoi...

J'ai pas envie de lire ou de me relire...

Poussez-vous !

Je me pousse et on l'emporte...

Du moins ce qu'il en reste...

Vous voulez une cigarette ?

Pauvre femme...

Tout le monde se fout de tout le monde et moi avec...

Mais j'aime pas ça...

J'aurai aimé faire quelque chose...

Et au lieu de la retenir...

De l'empêcher qu'elle saute...

Je l'ai poussée...

Je sais pas pourquoi j'ai fait ça...

Enfin tanpis...

Peut-être parce que c'est ça qu'elle voulait au fond d'elle...

J'ai pas compris...

Ses yeux étaient bleu...

Fin de la douzième partie...

...

 

Retour à l'accueil