Chapitre 6

Enfant...

J'étais un élève disons...

Plutôt médiocre...

Parce que ça m'intéressait pas de me faire remarquer...

En-moi sommeillait le meilleur de la classe...

Mais je préférais être l'ami des voyous...

Je passais mon temps à m'imaginer plus dûr...

Tout en me faisant fracasser...

Pas passer pour un moins que zéro...

Etre intelligent...

Ruminer des tactiques pour chopper des filles sans en avoir aucune...

Maintenant...

Je peux avoir tout ce que je veux...

Mais ça m'interresse plus...

Je préfère les drogues aux mondes parallèles...

La défonce aux rêves édulcorés...

La souffrance aux plaisirs interdits...

Jouer avec le feu et frôler la mort...

J'ai changé...

Ou pas...

J'aime le rose...

Et le bleu quand marquent les coups...

La vie trop facile...

Parler avec des inconnus...

Avoir froid...

Plus un rond...

Manger des bonbons mélangés à des lames de rasoir...

C'est tout ou rien...

Je rigole dans les cimetieres...

Je cours au bord du vide...

Je te pousse...

J'ai pas changé...

Je me balance au bout du corde...

Je me fout de toi...

Chuis égoiste...

Généreux...

Les cheveux en bataille...

Le voyou c'est moi...

T'as pas compris la classe...

C'est comme ça...

...

Chapitre 7

Etre mort...

C'est quoi...

C'est ne plus arriver à se concentrer...

Etre triste tout le temps...

Tout le temps...

Etre enfin heureux...

Heureux...

Ne plus être dépressif...

Ne plus souffrir...

Souffrir encore...

Au début ptain j'étais pas comme ça...

Enfin je veux dire on peut pas changer non ?

Ne crois pas que c'est de la réalité que je parle...

Enfin...

Avant j'étais en vie, non ?

J'avais envie ?

J'étais vivant quoi...

Ca me trotte ça en ce moment...

Le rêve, la vie, l'amour, la mort...

Sommeil profond...

J'éteins la télé comme on ferme tes paupières...

Tu crois que tu seras plus heureux enfin que tu reverras tout le monde...

Ceux qui sont partis avant toi...

Toi ?

Ceux qui t'ont laissé là...

Où tu restes avec eux, ici...

C'est pas un peu surpeuplé...

Comment faire pour s'en sortir...

Si on est des êtres de lumière, la nuit aussi ?

Enfin je le saurai peut-être jamais...

Pourtant je sens ta présence...

Bienvaillante...

Je sens ton odeur...

J'entends les intonations de ta voix...

Des fois je me surprends à croiser ton double...

La mort il faut la vivre c'est trop con hein...

En fait tu es partie trop tôt mais ton trop plein d'amour est resté avec nous...

Quoi ? Tu pleures ?

Tu es tellement jolie quand tu pleures...

 ...

Chapitre 8

23h...

23h...

T'aimes bien toi répeter les choses...

Ouais 2 fois...

Ouais...

Des fois ça peut donner du sens à ce que je veux dire...

La portée...

Le rythme...

Frénetique...

Mais à la cool aussi...

Ca va vite...

J'aime...

J'ai froid et des fois mes doigts vont plus vite que l'impact qu'ils ont sur les lettres...

Alors je dois faire gaffe...

Me relire...

Me corriger...

Enfin j'me comprends...

En même temps je me parle à voix basse...

C'est drole comme dialogue non quand t'es tout seul ?

C'est quoi qui est bien et qui est pas bien...

Que tu peux te branler à gogo ou te promener tout nu tout le temps...

Quand t'as envie...

Mais quand t'as envie tout le temps ben à la fin tu le fais plus...

Quand tu as tout ce que tu veux tu joues à quoi...

Qu'est-ce qui te reste ?

Que les mots qu'on s'écrit...

Qu'on se dit au creux de l'oreille...

Le matin ou au lieu de s'endormir...

Le matin ouais...

Ouais c'est ça qui reste...

Ce putain de matin où t'as les yeux mis clos...

L'esprit pas éclairé...

Que tu confonds la clarté et l'obscurité...

Cet entre-deux quoi...

Silencieux...

J'arrive pas à tout expliquer...

Ce que je fous là...

Ce que je représente tant pour toi...

En ce moment quand tu manques à quelqu'un c'est que tu l'as pas touché au fond...

Alors tu te dois de recommencer...

Toujours...

Toujours...

Toujours ouais putain et c'est cette rengaine qui me fait chier...

Ce recommencement...

Je me rappelle plus en fait des fois ce que je voulais dire alors j'en dis d'autres de choses...

Et d'autres...

Ouais...

Jusqu'à ce que je sois vraiment là présent...

Et toi aussi...

Suffisament là et suffisament de temps quoi pour te dire que je suis là quoi ouais pour toi c'est ça oui toujours ou un truc comme ça c'est sûr et donc qu'on se manque plus ouais enfin je t'aime quoi mais trop...

Ouais c'est ça c'est simple au fond...

...

Chapitre 9
23h40
Des fois j'arrive pas à écrire...
C'est drole car je pense à toi mais les mots ne viennent pas...
J'écoute des musiques...
De toutes sortes...
Même tristes...
Je me concentre...
Je repense à ton sourire...
A cet éclat dans tes yeux...
A ton histoire...
A la mienne...
Peut-être c'est trop tôt ou trop tard je sais plus...
Même...
Je sais plus...
...
Chapitre 10
C'est drôle d'écrire à quelqu'un...
Qu'on ne connait pas...
Mais qu'on croit connaitre...
Peut-être c'est de toi que je parle...
Ou pas...
Non pas de toi ce soir...
On est toujours hanté par des fantomes tu sais...
Même moi...
Même s'ils n'existent pas et que tu y crois...
Y en a qui disent ça existe pas tu sais...
Mais alors y a quoi qui existe ?
J'écris bien ?
Vraiment ?
Pourtant je bois que de l'eau...
C'est toujours à toi que je parle...
Toi...
Toi et ta petite voix...
Et tes petits cheveux longs...
Et tes grandes jambes...
Et ta meche qui veut cacher ton front...
Degager ta nuque ou tes oreilles...
Et tes tee-shirt trop amples...
En chaque femme y a toujours le fantôme de la petite fille qui s'y cache...
Comme si tu le savais pas...
Mais t'as toujours l'impression qu'elle est là avec toi...
C'est toujours comme ça...
Ca commence c'est joli...
Après t'as envie de tout casser...
J'arrive pas c'est toujours pareil...
Ché pas pourquoi peut-être à cause de tous ces bruits...
Tout autour...
Qui nous polluent...
Autour de nous...
T'as pas envie de la laisser sortir, de l'extirper de toi...
De la demaquiller et d'enlever tous ces bijoux et talons pas trop haut...
Et de  gommer toutes ces imperfectibles perfections Prada, Channel, Gucci, Versace, Vuitton...
D'être simplement là toute nue devant le reflet de ce miroir...
En faisant danser mes yeux au rythme de tes hanches...
Tellement belle quand tu es simple avec ton petit rire sournois...
T'es plus l'animal...
T'es l'oiseau qui veut voler à travers moi...
...
Chapitre 11
Tu sais...
Des fois ouais des fois...
On s'attache à des gens on sait pas pourquoi...
Pause...
Pourtant on en connait plein...
Mais qui nous touchent vraiment t'en connais combien toi ?
Je voulais t'écrire depuis longtemps...
Ouais...
Ouais...
Ouais...
3 fois à voix basse ça le fait, non ?...
Mais j'ai pas reussi...
Enfin pire qu'un brouillon...
Pourtant je suis écrivain enfin j'écris tout le temps depuis pas mal de temps quoi...
Et je saute la ligne...
Je la saute putain je la saute...
Je m'entraine tous les jours quoi qu'il arrive pire qu'un sport...
Surtout le soir...
Je le souhaite à personne ça non...
Comme une malédiction du papier...
J'accumule les lettres et les cahiers...
Ca devrait être simple pour moi...
Mais j'arrache la page comme on se coupe les veines c'est dire comme j'ai pas envie de recommencer...
Ouais c'est si simple...
Peut-être parce que je vends mon temps à imaginer des trucs à inventer...
Mais quand on me demande de penser à toi je sais plus faire ça...
Je griffonne mais j'arrive pas à me relire...
Je devrais pas écrire ce soir...
Non...
Surtout quand c'est toi qui me le demande...
Ecris-moi un texte steplait...
C'est trop réel...
On a pas de souvenirs...
En commun...
Pas encore...
Plus...
Pas assez...
Mais on aimerait bien en avoir plein...
Des nouveaux tout bien...
Faut que j'm'écoute...
Que j'me concentre...
Que je pense à toi...
Toi...
A ce que tu fais maintenant...
A cet instant précis...
Tac !
Toute seule dans ta chambre...
Oui c'est à toi là que je parle...
Les écouteurs sur les oreilles, l'ordi sur les genoux...
Les jambes toutes nues...
La montre qui dicte le temps...
Tac !
Tu n'as jamais froid à l'interieur de toi...
T'aimerais pas changer  grand chose au fond de toi...
De toute façon je ne voudrais pas...
Pause...
Je t'aime comme ça...
Quand tu souris...
Ouais quand tu souris...
Fais le bien...
T'es belle...
Je sais pas combien ça fait de temps qu'on se connait...
J'ai tellement envie que tu sois heureuse...
J'ai pas envie de dechirer la page...
J'ai pas envie de dechirer la page...
Tellement pas...
J'ai encore tellement de choses à dire, à faire, à écrire...
Ma petite soeur...
Je t'aime...
Je serais toujours là pour toi...
Je t'aime...
Ne me quitte pas...
J'ai si peur sans toi...
...
Retour à l'accueil