Dixième jour...

Tristesse contemporaine...

Avoir envie de faire pleins de choses ça se fait pas en un jour...

Je tousse...

J'en ai marre...

J'ai plein de listes et de resolutions et j'arrive pas à les accomplir...

Par exemple être sympa...

C'est être sans prise de tête...

Ben je tiens pas...

Aussi j'arrive pas à me projeter dans le futur ou me sentir bien dans une soirée où je connais personne...

J'aime pas me forcer...

Et pourtant que tu le veuilles ou non je suis quasiement jamais chez-moi...

Ca m'est même jamais arrivé de rester enfermé du matin au soir...

Aussi longtemps que je me souvienne...

Tu fais le travail de la nuit, toi...

Tu sais quand t'es en état de demi-sommeil ou de rêve éveillé on dit, tu ressaces toute ta journée...

Ben moi je fais pareil...

Hugues est revenu me parler de Dieu et de Jesus...

Si je serais sauver ou pas...

Avec l'age je perds de la violence que j'ai en moi et j'arrive de moins en moins à foutre les gens dehors...

Je les écoutes sans parler et ils se jettent eux même dehors...

Du magasin ou de ma vie...

Ca me fait de la peine parfois quand j'ai l'impression d'écouter personne...

Ou de parler que de moi aussi...

Oui vraiment il faudrait que je consulte...

Non c'est d'un quelconque...

Un cappucino, du sucre et Carcassonne arrive déjà...

Toi t'as pas suivi, t'as du raté un chapitre, c'est pas grave...

Lire...

De la philo, de la poésie ou de l'anticipation...

Tout va beaucoup plus vite quand on rentre...

J'ai l'impression d'être bloqué...

Voire exigerant avec moi-même...

Pourtant chuis sur qu'on m'aime bien au fond...

C'est drole comme impression...

Un peu comme quand tu te fixes longtemps dans un mirroir et qu'au fond d'un moment tu te déformes...

Ou que tu réalises que c'est bien de toi qu'il s'agit...

Je passe mes mains devant mes yeux et j'en prends conscience...

Tout va plus vite quand on rentre...

Alors que le trajet est le même...

La durée aussi...

Les vitres sales du wagon me font penser au brouillard mais en fait non...

Et puis j'ai l'impression de radoter...

Y en a ils peuvent parler facile avec les inconnus à côté d'eux sans les revoir un jour...

Sans même prendre la peine de demander le prenom...

Comme si c'était acquis que tu le ou la reverrais jamais...

Je comprends pas pourquoi ils ne prennent pas la peine de demander le numero ou quoi...

Puisque tu prends la peine d'agréer ta conversation pour tromper l'ennui...

Tout va bien...

On va me chercher...

Facco Macco est à côté lui-aussi...

Padre Nustro que estàs en los Cielos...

Et une heure a déjà passé avec moins de pages et de temps qu'il n'en faut...

Narbonnes...

A rebours...

Je vais voir ton chat...

3/4 d'heure...

Et toi...

...

Retour à l'accueil