Chapitre 3 : l'entre-deux-monde

Il n'y avait pas de pluriel...

Ni de singulier...

Juste un état stationnaire...

Un monde pas parallèle...

Une ville vide...

Comme une vie pas pleine...

Quoi ?

J'comprends pas...

Etes-vous amoureux ?

Amoureuse ?

Non...

Vous ne savez pas...

Vraiment ?

Savez-vous perdre votre temps...

Le gagner...

Puis le reperdre...

Mécaniquement...

Continuellement...

Comme un souffle...

Peux-tu retenir un souffle ?

Seulement les compter...

Combien y a de souffles dans une journée ?

Oui combien ...

Tu as oublié ce que c'était d'aimer ?

Lequel était le dernier...

La dernière...

Combien ça a durée...

Si c'était par devant ou bien par derrière...

Etat stationnaire...

De quoi parlez-vous...

Etat pas stationnaire...

Oui...

Rien ne va...

Non...

Tu demandes pourquoi je dis ça...

Pourquoi tu lis ça...

Mais qu'est-ce qu'on en a affaire...

L'aimes-tu ?

Elle ?

Lui ?

Ou bien c'est cette sensation là que tu aimes ?

Que fais-tu quand tu es pris au piège ?

Comment ça ?

Je sais pas...

Je dis juste ça...

Quand t'as l'impression de pas être ici...

D'être juste un voyageur du temps...

Un mort pas vivant...

Ou l'impression que c'est pas cette réalité qui existe...

Oui...

Que fais-tu quand t'es prisonnier d'elle...

De lui...

De ce truc...

De cette chose...

De cette fille...

De ce mec...

De tout ce qui les entoure...

Cette impression de liberté ou tu peux aller ou tu veux...

Et l'impression d'être scotché sur place et de voir les heures qui defilent sans avoir bougé d'un millimètre...

Ca fait chier...

Ca rend dingue...

Etat...

Etat...

Etat...

Etat...

Etat...

Etat...

Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...Etat...

Entre deux-monde...

...

 

Retour à l'accueil