Chapitre 5

Ecrire...

Comme si ça avait de l'importance...

Comme si tu savais faire que ça...

Que ça à la bouche...

Je sais plus où j'en suis avec tout ce bordel autour de moi...

Faut que j'me concentre...

Que je me retrouve...

C'est toujours pareil au fond ?

Que j'retrouve cette partie de moi que tu m'as piquée...

Chippée ouais...

Comme si t'avais pris toutes mes chips ?

Enfin si on peut dire ça...

J'fais quoi maintenant sans toi, hein ?

J'm'occupe...

J'picole...

J'me branle à n'en plus finir en regardant le JT...

Ca bande pas...

Rien ne fait plus d'effet...

T'es ma coke, mon héroïne facile...

Tu t'es cramée...

Avec tristesse et voluptée...

C'est drole l'ether, ça ennivre et s'étiole...

Ca laisse de dôle d'odeur...

Une seule ou plusieurs...

Une impression de puanteur propre ouais...

Ca anesthesie les émotions et c'est pas cher...

Tu t'rappelles c'étaient des ptites bouteilles en verre bleu...

On dit de couleur bleu c'est pour ça qu'il n'y a pas de E à la fin...

Sinon ça ferait fine...

Ah!

Y a jamais eu de tête de mort dessus...

Non...

Jamais...

J'me rappelle en avoir bu des litres au bord de la mer...

Non c'était un caniveau...

T'as glissé sans retenue...

Les rêves c'est pareil...

Sans retenue non plus...

A quoi tu joues ?

Tu m'aimes ou quoi ?

A se fracasser le crane...

Tu peux aimer normalement ?

C'est romantique...

T'as peau se colore...

Ta peur aussi...

Des histoires de la vie...

Cousues ouais...

Putain d'ouvertures !

T'as peur que ton ame s'échappe ou quoi ?

Je sais jamais si ça prend 2 P ou pas, ce mot qui m'échappe...

T'es philosophe ?

Ecrivain ?

Souffe-douleur ?

Medium ou vendeur de chaussures ?

Masseur...

Que des jeux de mots, des insinuations ou des sous-entendus...

Tu sous-entends que je joues ?

Faut que j'me relise...

Que j'me concentre...

Que je te serre fort contre moi...

Que j'écrase ton coeur contre le mien à te faire écraser la pointrine...

Ca fait mal ?

Non je t'entends vivre en echo contre-moi...

Je t'aime...

Petite paumée...

C'est toi le looser, merde !

Ah !

...

Retour à l'accueil