Deuxième partie...

Vous savez, Mossieur...

Les gens passent toute leur vie à chercher l'amour, le vrai...

Mais quand ils l'ont...

Enfin c'est ce qu'on dit...

Ils le gachent...

Ils l'étouffent...

Ils le quittent...

Ils le massacrent...

Ca fait peur la présence constante de l'autre...

Dans son univers...

Sur soi...

Dans soi...

Alors je pense ça ne peut qu'être l'oeuvre d'un déserpéré de passage...

Ici dans la région...

Vous pensez ?

Nous, on l'aimait pas la petite...

On s'en servait c'est tout...

D'accord...

Enfin...

Si on peut l'être...

Je pense je vais rentrer...

Chez-moi...

Et me flinguer...

Car on retrouvera pas le fils de pute qui a fait ça...

Elle va me manquer...

Partez tant qu'il fait encore jour...

C'est pas votre job de toute façon...

Et j'ai jamais su son prenom...

Fin de la deuxième partie...

...

Retour à l'accueil