Deuxième partie...

Comme un air de musique classique...

Chopin de préférence...

Reveil...

Comme tous les autres jours d'ailleurs...

C'est quasi automatique après chaque coucher...

Sauf pour les insomniaques qui alternent avec des phases de re-endormissement...

Bref....

Mais comme un soupson de différence...

De pas pareil...

Comme si t'avais un présentiment...

Qu'un truc va te partir dans la gueule...

C'est pas normal quand tu es trop heureux...

Comme si le boomerang que tu avais lancé y a un moment revenait sans bruit...

Tranquille...

Pourtant l'impression d'être le-même reste...

Rien a changé...

Ni dans ma tête...

Ni autour de moi...

Sauf que je me sens plus mélancolique...

Sauf que j'ai l'impression d'avoir la peau plus douce...

Sur les bras...

Le visage...

Que je sens mes lèvres avoir plus de relief...

Plus charnue...

Un peu plus sucrée aussi...

Que je n'ai plus de poils sur les jambes....

Y a comme un truc qui m'échappe....

Je sens une main qui me carresse les épaules derrière-moi...

Qui me carresse la nuque...

Descend le long de ma colonne vertebrale...

Qu'est-ce qui se passe ?

On me carresse les fesses !

Je me retourne...

Je vois un garçon dans mon lit !

Ptain de bordel de merde !

Oui j'ai choppé cette expression dans un bouquin de Pennac...

Mais j'me rappelle pas avoir ramené un mec chez-moi !

Je n'étais pas dans la peau d'un homo...

J'étais 100% hetero...

Dans le corps d'une gonzesse !

J'aime pas ce mot gonzesse....

Comme si on pouvait appeler les mecs gonzos...

Comme si c'était comme un gosse aussi ou une dérivation...

D'ailleurs j'avais perdu aussi tout ce qu'on appelle appareil reproducteur masculin...

Ca fait drole de ne plus rien saisir entre ses mains...

Je comprends le complexe de castration maintenant...

Mais comment me débarasser de lui...

Amour ?

Nan j'ai pas envie ptain laisse-moi t'es lourd amour !

Cass'toi pov con...

La-ramène-pas...

Tire-toi...

Laisse-moi... 

Plus simple : j'taime...

D'un coup y a plus personne...

Il est parti en remettant ses affaires de la veille...

Sans prendre de douche il m'embrasse sur la bouche, me rappellera et claque la porte...

Ptain de bordel de merde !

On est pas rendu...

Se sentir femme c'est ça ?

J'ai droit à plus de consideration quand même oh !

Et je dois me lever aussi...

Ca sert à rien de rester vautrée toute la journée...

Ca y est !

Génial je mets des "ée" à la fin de tous mes mots....

Ca commence bien...

Ca va être une journée à épisodes...

Je le sens...

Fin de la deuxième partie...

...

Retour à l'accueil