Première partie...

Dans la nuit je me suis démultiplié...

Oui ça peut être étrange pour quelqu'un qui n'est pas habitué...

A ça...

Même faire peur...

Même être horrible...

Pour quelqu'un qui se drogue pas, quoi...

Attends !

C'est quoi ce délire ?

T'en as pris ?

J'te jure, non chuis clean, j'invente rien !

J'ai pas réussi à dormir de la nuit j'te dis...

J'avais mal de partout...

Et quand je dis de partout c'est de partout !

Au ventre, aux doigts de pied, aux cervicales, aux coudes et aux clavicules, et aux cheveux et même aux testicules...

Presque tout était au pluriel et rien au singulier...

J'avais trop froid...

Aussi...

T'es sûr que tu rêvais pas encore une fois ?

Non !

Ca faisait comme si on te pince, on t'arrache la peau ou te la découpe au couteau, comme si on te grignotait bout à bout, comme si on te transperçait de part en part et tu me diras avec ça si tu fermes les yeux...

J'étais un peu retourné quoi...

Tu m'étonnes...

7h à mon réveil et les sueurs froides sont parties...

J'avais la trique comme à chaque fois...

Matin normal...

Au moins je suis pas malade...

Ca va être une bonne journée...

Je me retourne...

Et ?

Je sens une présence à côté...

Pas loin...

Qui me regarde...

C'est space sachant que je vis seul cause ma copine m'a plaqué la semaine dernière...

Space...

Pourquoi elle est partie ?

Ta gueule !

Ouais...

J'avais la sensation d'être encore alongé dans le lit alors que j'étais debout entrain de me regarder...

2 minutes après je me réveille...

Pareil...

La trique et tout...

Et la sensation qu'on me regarde à nouveau...

Un  troisième moi était alongé à ou de nouveau c'est selon dans le lit...

Toutes les 2 minutes...

Moi et moi et moi !

Chacun prenant la place d'un autre dans le temps...

Toutes les 2 minutes...

En saccadé ou en alterné c'est pareil...

Au moment où je te parle je sais même plus qui je suis et combien on est maintenant, c'est comme quand tu te fixes longtemps dans un miroir sans cligner des yeux...

Au bout d'un moment tu sais plus qui fixe qui et ni de quel côté tu te trouves et si c'est pas toi l'inverse de l'autre...

Il n'y a plus de l'autre-côté non plus...

C'est semblable à toi...

Mais comme si c'était pas toi...

Imagine que tu mets deux miroirs face à face...

Ton reflet se reflète à l'infini...

C'était un peu ça...

Fin de la première partie...

...

Retour à l'accueil